France – Grèce : Les Bleus ont leur revanche.

Boris Diaw (AFP/JANEK SKARZYNSKI.)

 

Lorsqu’on évoque les rencontres face à la Grèce, on pouvait presque parler de malédiction…

Une seule victoire depuis 1983 en match officiel contre les Hellènes qui se sont fait un plaisir de nous laisser la rencontre à l’Euro 2009 pour éviter d’affronter l’ogre espagnol en quart.
Le shoot miraculeux de Diamentidis qui offre un ticket à la Grèce pour la demi-finale de l’Euro alors que les français tenaient le match avec 7 points d’avance à 40 secondes de la fin…
Les souvenirs sont douloureux et la présumée supériorité française ne nous rassure en rien. Un match contre la Grèce est toujours une bataille que l’on doit mériter de gagner.

Les bleus vont très vite s’en rendre compte, encaissant un 7-0 dès le début de la rencontre.
Après 6 jours de repos, la France a clairement du mal à rentrer dans ce match et s’enlise dans la très bonne défense grecque. Derrière notre télé, on commence à voir les vieux démons ressurgir et on se dit que ce n’est peut-être pas encore cette année que l’on va avoir notre revanche…
Vincent Collet lance alors De Colo et Flo Piétrus dans la partie. Des entrées déterminantes qui vont permettre de maintenir l’équipe de France dans le match. Nando inscrit notamment 12 points avant la pause à 5/6 aux tirs. La France est à 4 points (31-27).
La Grèce garde le contrôle dans le 3ème quart-temps. Les français ne sont pas loins mais n’arrivent pas à prendre les devants. De Colo pourtant excellent ne voit plus le ballon, Parker essaie de prendre le match à son compte mais est maladroit. Heureusement Piétrus est impérial en défense, et Ali Traoré permet de rester au contact grâce à quelques shoots dans la raquette.
Sous l’impulsion de Flo, les Bleus retrouvent leur défense et Parker permet à la France de passer enfin devant.
Les français vont ensuite bien maitriser la fin de rencontre pour s’imposer finalement 64 à 56.
Comme on pouvait s’y attendre le match aura été très tendu pour les français qui ont dû faire preuve de caractère pour s’imposer. Et c’est la nouveauté de cette équipe version 2011. Même dominée, cette équipe semble toujours trouver les ressources et la confiance nécessaire pour s’en sortir. De bon augure pour la suite même si les oppositions seront de plus en plus difficiles.

Quel que soit le résultat, la bande à Parker aura en tout cas pris sa revanche et rempli son contrat : se qualifier pour le tournoi pré-olympique.
A eux maintenant d’entrer dans l’histoire en permettant à la France de disputer sa 1ère finale européenne depuis 1949 et de s’assurer un ticket pour les J.O de Londres.

 

Le match en intégralité : 

 

Les réactions :


Vincent Collet : « Beaucoup de force et de… par basketfrance


Tony Parker : « Toujours très difficile de battre… par basketfrance


Nicolas Batum : « On n’a jamais craqué » par basketfrance


Ali Traoré : « ça fait un bien fou » par basketfrance

You may also like...