Espagne – France, le constat est dur mais restons positifs !

L'Espagne intraitable.

Hier soir se jouait à Alméria le 3ème match amical des Bleus contre l’Espagne, en vue de l’Euro qui commence à la fin du mois.

Sans vouloir manquer de respect à nos amis canadiens, que les français ont affronté à deux reprises à la fin du mois de juillet, ce match représente pour  les amateurs de basket le premier événement basket de l’année.
Tout inconditionnel de basket, qu’il soit français ou espagnol doit avoir les yeux rivés sur la pendule en attendant le premier événement d’une saison qui risque malheureusement d’être amputée d’un bon nombre de matchs NBA.

Ce n’est qu’un match amical vous me direz. Et comme l’a si bien résumé Nicolas Batum dans une conf d’avant match : « c’est l’Espagne, mais il n’y a pas de médailles au bout ».

Pourtant ce match a de quoi passionner, déjà parce qu’il oppose deux des équipes favorites pour le titre de champion d’Europe, l’Espagne championne d’Europe en titre et une équipe de France qui semble enfin disposer de sérieux atouts à tous les postes. Cette rencontre pose de plus, beaucoup de questions :

  • Le secteur intérieur français peut-il rivaliser avec l’armada espagnole ?
  • Comment va se comporter Jooks, qui vient de rejoindre l’équipe de France et qui va disputer sa première grande compétition en bleu ?
  • Est-ce que les bonnes dispositions entrevues contre le Canada pourront se répéter face à une équipe d’un tout autre niveau ?

Autant de questions qui, on l’espère, trouveront des débuts de réponses durant ce match qui ne sera pas si amical que ça…

 

23h – Le constat est dur !

 

La France n’a jamais pu rivaliser avec la Roja faute notamment à une entame de match catastrophique et à un manque de rythme et d’agressivité évident. Ce qui devrait être pourtant le point fort des français…

Aucun problème par contre pour les espagnols qui enfilent les paniers grâce à une défense plus que douteuse sur les sorties d’écrans. Pau Gasol ira même de ses deux 3 points histoire d’enfoncer des bleus apathiques.

Le jeu offensif français ne rassure pas non plus. Hormis quelques belles relations entre les intérieurs, les bleus ont beaucoup de mal à marquer et manquent cruellement d’intention et d’adresse.

De son coté l’Espagne semble déjà prête.  Ibaka n’a semble t-il pas eu de mal à s’intégrer à l’équipe championne d’Europe en titre et soulage des frères Gasol décidément très efficace en attaque.

La deuxième mi-temps française est un peu plus positive notamment grâce à une agressivité défensive retrouvée. L’Espagne n’a pourtant aucun mal à maintenir l’écart obtenu durant la première mi-temps. L’équipe de France repart d’Almeria avec une défaite de 24 points (77-53) et sûrement le sentiment que la route est encore longue pour avoir une chance de visiter Londres l’été prochain.

 

Quelques points positifs tout de même.

 

Tout d’abord, on sent clairement que Noah peut vraiment apporter à cette équipe. Sans être transcendant, il a montré de bonnes choses malgré un manque d’automatisme évident avec ses coéquipiers.

On peut aussi noter les bonnes performances de Gelabale en sortie du banc et de Turiaf très actif durant toute la rencontre et essayant constamment d’apporter des solutions en attaque.

Il reste encore beaucoup de temps avant le début de l’Euro en Lituanie et il est encore trop tôt pour juger du niveau de notre équipe national. Une chose est en tout cas sûre…il sera dur d’enlever la médaille d’or du coup des espagnols.

You may also like...

Commentaires

  1. […] affiches du basket européen : d’un côté l’Espagne, qu’on ne présente plus et qui a corrigé la France il y a peu, et de l’autre la Lituanie, pays organisateur de l’Eurobasket 2011 qui débutera le […]