Braquage à la française !

 

 

L’équipe de France a validé son ticket pour le 2ème tour cet après-midi à Šiauliai. Mais que ceci fut compliqué. L’équipe italienne, condamnée à l’emporter pour se qualifier a en effet longtemps mené les débats. L’Italie jusque-là très décevante a sûrement effectué son meilleur match de cet Euro, bien aidé il est vrai par une défense française absente. Cette défense qui est censée nous faire gagner des matchs a encore montré ses limites. Comme contre les lettons, les bleus se sont montrés incapables de s’adapter sur les écrans adverses et ont laissé les shooters italiens prendre confiance derrière la ligne. Et quand les français se décidaient enfin à sortir sur les extérieurs adverses, ils laissaient alors les transalpins attaquer le cercle un peu trop facilement.

Rien ne semblait aller dans le sens des français cet après-midi. Gélabale absent au coup d’envoi à cause de douleurs lombaires. Tony Parker jusqu’ici sur une autre planète en délicatesse avec son shoot et qui ne peut terminer la rencontre à cause d’une béquille reçue dans le 1er quart-temps. Ou encore la réussite des shooters italiens à l’image du shoot impossible rentré par Belinelli qui permet à l’Italie de mener  à la pause de 7 points. Rien ne semblait empêcher les italiens de se relancer dans cet Euro.

Même si Gélabale fait son retour sur le parquet, le 3èmequart-temps n’est en rien rassurant. Les bleus se précipitent en attaque et ne sont toujours pas dedans en défense. Pour ne rien arranger, Diaw et Noah prennent leur 3ème faute. La France termine cette 3ème période avec un déficit de 7 points.

Et pourtant la France va s’en sortir. Grâce à deux 3 points signés Tchicamboud et Gélabale, la France recolle rapidement au score. La fin de match est très tendue et à ce jeu c’est la France qui réussit à tirer son épingle du jeu. Boris Diaw prend ses responsabilités et permet à la France de se sortir du bourbier italien.

Si les français sont retournés dans leurs travers, notamment en défense, on peut tout de même trouver du positif dans ce match. Il faut bien sûr retenir la qualification qui permet d’éviter un match sous tension demain face à la Serbie. La France est aussi assurée de débuter la seconde phase avec 2 points en faveur de leur victoire contre l’Allemagne qui est aussi certaine de participer au second tour. Mais surtout, il est important de noter la très bonne réaction des français qui, on le rappelle, sont revenus dans le match sans Tony Parker. Cela va sans doute donner confiance aux autres joueurs et enlever un peu de poids des épaules de notre meneur de jeu.

Rendez-vous demain pour cette finale du groupe B…

 

You may also like...